Revue de presse 2018

Décembre : Fête des Lumières

Cérémonie du 11 novembre et repas des aînés

Septembre : Les Vendanges

Juin Les Meurettes

Tous les ingrédients sont là pour la journée d’ouverture de la truite

 

La réglementation de la « truitelle » Photo Jean-Michel GAUTRELET

Comme le veut la tradition, le second samedi de mars est consacré pour les passionnés de pêche et les amoureux de la nature à passer une partie de la journée en bordure des rivières pour essayer de capturer le nombre requis de truites dans les eaux de 1ère catégorie entre autre. Le temps était correct excepté une pluie fine et froide alors que la « Cozanne » avait une couleur propice à la pêche que les connaisseurs considèrent comme un sport.

J.M.G. (CLP)

Une médaille d’or pour un Maranges 1er cru au Domaine du Château de Melin - Mars 2018

 

Le secteur des Maranges s’est illustré lors du concours général agricole des vins qui s’est tenu au Salon de l’agriculture de Paris.

Arnaud et Hélène Derats dégustent le Maranges 1 er cru Le Clos Roussots 2016, récompensé cette année par la médaille d’or au concours général agricole des vins de Paris.  

La plus belle couleur de médaille du secteur attribuée pour un Maranges 1er  cru, Le Clos Roussots rouge 2016, lors du concours général agricole de Paris, a été allouée à un vigneron issu d’une vieille famille locale. L’ensemble des générations de cette lignée a la passion de la vigne et du vin depuis longtemps. En 2000, Arnaud Derats, petit-fils de Paul Dumay, et son épouse Hélène, ont d’ailleurs acquis le domaine du Château de Melin, à Auxey-Duresses (21), qui compte à présent 26 hectares répartis en 70 parcelles de vignes, allant de Cheilly-lès-Maranges jusqu’à Gevrey-Chambertin dont la moitié de la surface est exploitée sur la commune de Sampigny-lès-Maranges.

Sur cette partie de Saône-et-Loire, la SCEA Château de Melin, créée en 2003, exploite des hautes côtes de Beaune blanc et rouge pour environ 70 000 bouteilles. Les Maranges 1er cru, Clos Roussots, Clos des Loyères et Clos des rois, regroupent une production avoisinant les 130 000 flacons.

« Cette médaille d’or, qui vient compléter le nombre important de récompenses obtenues lors des concours de Paris, Mâcon, mais également ceux des Burgondes d’or ou challenge bio, donne une forme de reconnaissance que les amateurs de vins apprécient et confirme une renommée de la qualité de ce nectar issu de la région sud Côte-d’Or », explique Arnaud.

Texte et photo Jean-Michel Gautrelet (CLP)

Du Côté des Maranges :" On ne change pas une formule qui marche bien "

Samedi 31mars et dimanche 1er avril se dérouleront à Cheilly-les-Maranges, deux jours de dégustations festives dans le cadre de la 17è édition de l’opération: « Du Côté des Maranges ».

 

" On ne change pas une formule qui marche bien ".  Une formule dont les organisateurs sont fiers. Trente viticulteurs de Sampigny-lès-Maranges, Cheilly-lès-Maranges et Dezize-lès-Maranges, proposeront ce samedi 30 mars et ce dimanche 1er avril, de déguster 180 vins blancs et rouges, dans trente caveaux situés, cette année, à Cheilly-les-Maranges. Allez découvrir ces vins généreux dont voici les caractéristiques telles que les définit le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) : " Vin Rouge : rubis framboise, parfois plus foncé et violacé, brillant, son bouquet éclate sur le fruit (bourgeon de cassis, fruits rouges épicés jusqu’au confit). Fraîche et réglissée, la bouche est tapissée de gras et de saveurs poivrées. Juste assez d’acidité pour assurer la garde durant 3 ou 4 ans, quelques années de plus pour les meilleurs. Avec ses tanins lisses et chaleureux, il est bien présent, fondu et d’une vinosité intense. Vin Blanc : d’un or délicat, il parle la fleur blanche (aubépine, acacia, chèvrefeuille) comme sa langue maternelle, avec des notes de pierre à fusil ou de miel avec l’âge, qui contribuent à sa personnalité. Il se décline sur une tonalité souple et subtile, moins imposante que soucieuse de fignoler le détail. En rouge comme en blanc, surtout depuis la Saint-Vincent tournante de 1997, les connaisseurs le reconnaissent à son accent."

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

JSL

Voeux du maire - janvier 2018

 

Sampigny-lès-Maranges - vœux La rénovation de l’école et l’entretien des chemins de vignes en projets

La municipalité a présenté ses vœux à la population vendredi à la salle des fêtes, en présence d’élus, de présidents d’associations et de nombreux habitants.

L’entretien des chemins de vignes sera envisagé cette année.  

«Même si nous avons bénéficié durant cette année 2017 de l’aide du Grand Chalon, la mairie n’a reçu que le 18 décembre l’arrêté préfectoral de la dissolution de la Communauté de communes des Monts et des vignes à laquelle nous adhérions jusqu’à présent », a expliqué Catherine Girard, maire. Et de poursuivre : « Il ne reste plus que quatre tabourets* à installer au sein de la commune pour que le gros chantier de l’assainissement ne soit plus évoqué en conseil. »

Une naissance et deux décès

À présent, la priorité 2018 pour le conseil municipal sera de procéder à la rénovation intérieure de l’école et principalement les huisseries de la classe de section enfantine de Stéphanie Dechaud, accompagnée dans sa tâche par l’Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles), Martine Duchemin, au sein du Regroupement pédagogique intercommunal Blaise-Pascal.

À présent qu’une grande partie de la voirie communale a été refaite après la réalisation de l’assainissement, restera à entretenir et améliorer le revêtement des chemins de vignes sur le territoire communal, avec l’aide de subventions qui seront sollicitées ultérieurement.

En revanche, « l’ensemble de ces projets pour 2018 ne pourra être réalisé et mis sur pied avant que le conseil délibère et que le budget prévisionnel soit validé bien que la commune dispose à présent d’une capacité autonome de financement », souligne la maire.

Pour 2017, l’état civil a recensé la naissance d’Auguste et les décès de Robert Delangre, qui fut très choqué lors de l’incendie et la destruction complète de sa maison il y a un an, et Anne Marie Regnard, arrière-grand-mère d’Auguste et doyenne du village.

* Le tabouret ou boîte de branchement permet de raccorder une ou plusieurs habitations aux réseaux d’assainissement enterrés séparatifs.

Jean-Michel Gautrelet (CLP)  Photo archives Jean-Michel GAUTRELET

La commune a gâté les enfants 

Lors de la distribution.

Pour la seconde fois, la commune a profité des vœux du maire pour remettre un cadeau aux enfants scolarisés ou non du village.

Cinq enfants, sur les treize concernés par cette invitation, se sont présentés pour recevoir un livre.

Texte et  Photo Jean-Michel GAUTRELET